Allocution de Madame l’Ambassadrice pour l’exposition de photos au Ministère des Affaires Etrangères

JPEG

Monsieur le ministre,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Monsieur le Ministre, je tiens d’abord à vous remercier de nous recevoir dans votre Ministère et d’avoir bien voulu participer, à travers cette belle exposition, aux manifestations du Printemps de la Francophonie.

Cela ne nous étonne guère, bien sûr, lorsque l’on connaît votre parfaite maîtrise de la langue de Molière et votre familiarité avec la culture française. Mais à travers cette manifestation, vous avez souhaité marquer tout particulièrement votre intérêt et celui de la Macédoine pour la Francophonie et ses valeurs.

Nous vivons aujourd’hui dans un monde extrêmement globalisé, monde dans lequel la défense de la diversité linguistique et culturelle n’est pas seulement un slogan, mais bien une nécessité de tous les jours, comme on le sait tout particulièrement en Macédoine. La Francophonie et les valeurs humanistes et démocratiques qu’elle incarne offre la possibilité d’un regard différent sur le monde. Présente sur les cinq continents, la langue française est un outil supplémentaire, à côté de l’anglais, pour appréhender notre planète dans toute sa diversité.

Il me plaît de souligner, également, que le français n’est pas seulement une des langues de la diplomatie, de la mode et de la gastronomie, mais c’est aussi un puissant outil de promotion professionnelle pour la jeunesse qui se voit ainsi ouverte une fenêtre non seulement sur la France, mais aussi, sur l’ensemble économique francophone.

Mais reconnaissons aussi que lorsque l’on évoque la France et la langue française ce sont tout naturellement des images de Paris qui viennent à l’esprit. L’exposition « Paris à travers mes yeux », que vous nous présentez aujourd’hui, M. le Ministre, est une fenêtre à la fois classique et rajeunie de la capitale française. Et en effet, si nous martelons quotidiennement l’évidence que Paris est une ville moderne, vivant au rythme trépident du monde d’aujourd’hui, nous ne devons pas bouder notre plaisir à jouir de sa belle et riche architecture qui en fait un des villes les plus visitées au monde.

Je tiens donc à vous remercier, M. le Ministre, ainsi que l’Alliance Française de Tetovo, d’avoir bien voulu nous faire profiter du beau travail du jeune photographe Anthony Marco. J’espère que vous retrouverez, à travers cette exposition, la magie de Paris.

Je vous remercie

Dernière modification : 24/04/2013

Haut de page