Conférence Go Green sur les opportunités d’emploi pour les jeunes dans les secteurs de l’énergie et du climat

Conférence Go Green & Konrad-Adenauer-Stiftung, mercredi 22 avril, sur les opportunités d’emploi pour les jeunes dans les secteurs de l’énergie et du climat (Université de tourisme et de management de Skopje).

JPEG

Cher Marko,
Chère Théodora,
Madame Popovska,
Chers amis,

Aborder la question de la transition énergétiqu
e au travers du prisme de la jeunesse, c’est aborder le futur de notre civilisation.

Nous le savons, nos ressources sont limitées. Dans 20, 30 ans, le pétrole sera devenu rare. Aujourd’hui, l’air pur, déjà, par l’effet des énergies fossiles, est devenu précieux. Le climat, par l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, conséquences de l’activité humaine, se modifie brutalement. La révolution industrielle née au XIXe siècle, fondée sur l’exploitation du charbon et ensuite du pétrole, a marqué une rupture dans l’histoire humaine. Mais cette civilisation du cheval-vapeur touche à sa fin. Il faut concevoir un autre modèle de développement, sinon l’humanité dans son ensemble va souffrir horriblement.

La transition énergétique n’est pas un slogan, c’est une nécessité
. Contrer le changement climatique, préserver l’environnement, prévenir l’épuisement des ressources sont désormais autant de défis auxquels nous sommes tous confrontés.

La réponse peut venir des États. En décembre prochain, lors de la conférence de Paris sur le changement climatique, la fameuse COP21, la France avec la Macédoine, l’Union européenne et toute la communauté internationale négociera un accord contraignant sur la réduction des gaz à effets de serre. Mais la réponse ne peut et ne doit pas s’arrêter à cela. Nous le savons, pour vital que soit cet accord, il ne peut que constituer un premier pas.

Limiter les gaz à effet de serre signifie concevoir un autre modèle de production, une autre façon de concevoir la croissance économique, c’est l’enjeu de la transition énergétique. Permettre aux entreprises, aux acteurs économiques, à nous de produire et de consommer de manière plus respectueuse de notre environnement.

C’est donc non seulement une prise de conscience qui est nécessaire, mais aussi une réflexion économique et sociale. La transition énergétique est en soi un gisement d’emplois hautement qualifiés et un champ d’activité à haute valeur ajoutée.

La situation géographique de la Macédoine, vent et soleil, lui donne des atouts pour amorcer sa transition. Les autres ressources possibles comme l’exploitation de la biomasse doivent être envisagées.

Le séminaire proposé par Go-Green, infatigable défenseur de l’environnement, doit vous stimuler. Les métiers « verts », la question du leadership, le développement des compétences et des connaissances sont les éléments essentiels de l’innovation.

Les révolutions industrielles et de la communication qui ont modelé notre monde ces deux derniers siècles nous apprennent que seule l’innovation est créatrice de richesse nouvelle. La transition énergétique, la révolution écologique qui s’annonce, est le nouveau terrain de l’innovation. Ce séminaire doit non seulement stimuler les consciences, mais aussi l’intelligence.

Je vous souhaite donc des travaux dynamiques et des idées énergiques.

Dernière modification : 22/04/2015

Haut de page