Discours d’ouverture de Mme Laurence Auer, Ambassadrice de France, à l’occasion de l’ouverture de la formation : « Le recrutement et la mobilité des fonctionnaires » [mk]

JPEG

Cher M. Jahi Jahija, Secrétaire d’Etat du ministère de la société de l’information et de l’administration,
Chère Madame Dusica Perisic, directrice exécutive de la ZELS – Association des municipalités de la République de Macédoine,
Cher M. Elkaim, administrateur civil hors classe du ministère de l’Intérieur et professeur associe de l’Institut d’Etudes politiques de Lille,
Chers représentants des unités « Ressources humaines » des administrations macédoniennes,

J’ai grand plaisir à revenir devant vous, aujourd’hui, aux côtés de Monsieur le Secrétaire d’Etat JAHIJA, pour cette deuxième session du cycle de formation visant à accompagner le Gouvernement macédonien dans la mise en œuvre de la réforme de l’administration publique et le recrutement au mérite dans la fonction publique. Je remercie d’ores et déjà Madame Dusica Perisic, directrice exécutive de la ZELS – Association des municipalités de la République de Macédoine, de nous prêter gracieusement cette salle de formation dans les locaux de la ZELS.
Comme vous le savez, ce cycle comprend quatre formations sur des thématiques phares des lois relatives aux statuts des employés publics et des fonctionnaires. En juin dernier, vous avez bénéficié d’une formation sur l’évaluation à 360 degrés. Cette fois, et pendant trois jours, vous allez pouvoir échanger avec Monsieur Gilbert ELKAIM sur les modalités de recrutement dans la fonction publique, notamment a travers la pratique du concours, l’identification et la formation de jurys de concours, les entretiens de recrutement ; la journée de vendredi sera principalement consacrée a la mobilité, géographique et fonctionnelle, des fonctionnaires et sur son suivi par l’organisation chargée de la coordination des ressources humaines dans la fonction publique.

Lorsque ce programme de formation a été conçu, en étroite collaboration avec le MISA et l’ENA, nous avons cherché à identifier des praticiens de la gestion des ressources humaines dans la fonction publique française, susceptible ainsi de vous apporter de manière très pragmatique un appui réel dans les taches qui vous incombent pour la mise en œuvre de ces lois. A ce titre je remercie sincèrement et profondément Monsieur ELKAIM d’avoir accepté de faire le déplacement à Skopje pour cette formation. Monsieur ELKAIM est en soi un exemple vivant des possibilités offertes par la mobilité des fonctionnaires. En effet, dans sa carrière, il a été successivement chef du bureau de la formation au ministère de l’Intérieur, expert détaché auprès de la Commission européenne sur les affaires intérieures, conseiller pour les affaires intérieures (asile, immigration) à la Représentation permanente française auprès de l’Union européenne, puis directeur de l’Institut régional d’administration de Lille pendant 8 ans. Cette riche expérience conduit Monsieur ELKAIM à intervenir pour le compte de l’ENA en France pour el Centre d’études européennes de Strasbourg, mais aussi dans divers pays lances dans la réforme de leur administration. Monsieur ELKAIM est enfin professeur associe de l’Institut d’Etudes politiques de Lille, l’une des grandes écoles françaises, en charge du cycle préparatoire à l’ENA pour les questions européennes. Je ne doute pas, Monsieur ELKAIM, que vous saurez répondre aux attentes des participants et leur faire bénéficier de vos compétences et expériences en ce domaine.
Cette action de formation s’inscrit dans la coopération bilatérale entre la France et la Macédoine, et particulièrement le ministère charge de l’Administration et le secrétariat aux Affaires européennes, visant a soutenir la République de Macédoine dans les reformes entreprises dans le cadre du processus d’intégration européenne. L’Ambassade de France a Skopje et l’Institut français de Skopje, par la délivrance de cours de français, consacrent une enveloppe financière importante pour cette coopération bilatérale. La réforme de l’administration est en effet l’une des priorités transversales pour tous les pays candidats a l’entrée dans l’Union européenne et l’on sait, a quelques jours de la publication du rapport de progrès pour la Macédoine, que vous avez déjà entrepris un grand nombre de réformes.
Réussir la mise en œuvre des lois sur le recrutement de la fonction publique, afin de bâtir une administration composée d’agents dont le recrutement sera objectif et transparent, dont l’évolution professionnelle sera fonction de leurs mérites professionnels, de leur manière de servir le pays, voici un défi important pour le pays, et dont chacun d’entre vous constitue le maillage. Monsieur le Secrétaire d’Etat, Mesdames et Messieurs, mon souhait est que la France vous accompagne dans la réussite de ce projet. C’est tout l’enjeu de la formation que vous allez recevoir.
Je vous remercie.

Dernière modification : 02/10/2014

Haut de page