14 juillet 2020 : le mot de l’Ambassadeur [mk] [sq]

En raison de la situation sanitaire et conformément aux instructions de distanciations, l’ambassade est au regret de ne pouvoir organiser la traditionnelle réception du 14 juillet qui réunit chaque année la communauté française ainsi que ses partenaires pour célébrer les valeurs de la République et de la coopération entre la France et la Macédoine du Nord.

JPEG

En ces temps difficile, l’ambassadeur a souhaité exprimer tout son soutien et ses amitiés à ses compatriotes et partenaires par le biais d’un discours en vidéo que vous trouverez ci-dessous.

Chers compatriotes, chers amis, Nous ne pouvons marquer cette année notre fête nationale comme nous l’avons toujours fait avec nos amis Macédoniens. Je m’adresse donc à vous par les moyens audiovisuels en attendant, je l’espère, que nous célébrions à nouveau l’an prochain le 14 juillet sans masques, gestes barrières ni distances sociales. Ces mesures sont tout le contraire de cette fête de la liberté et de la fraternité, mais elles sont aujourd’hui nécessaires pour protéger nos vies et celles de ceux que nous aimons. Continuons à les respecter, y compris et surtout en ces jours de vote où beaucoup d’entre vous vont accomplir leur devoir de citoyen.

Nos pensées vont d’abord à tous ceux qui ont été éprouvés ou le sont encore par cette crise sans précédent, touchés dans leurs familles, leurs affections, et leur activité et leur vie quotidienne. Elles vont aussi vers tout le monde médical : dans des conditions très difficiles il a tenu bon et tient toujours bon : il a droit à notre reconnaissance et à notre soutien. On n’oubliera pas tous ceux qui à leur place les commerces, les services publics, du service de propreté à la police, nous ont permis de maintenir notre existence au jour le jour. Ce 14 juillet doit être la fête de notre solidarité, qui est la fraternité en actes.

La France au long de cette crise, en plus de sa contribution aux efforts européens pour la fourniture de matériel et d’aide financière, a été constamment aux côtés des Macédoniens. Elle a répondu présente pour la fourniture de masques en urgence à l’Hôpital de gynécologie. Grâce à la mobilisation de l’Organisation de la Francophonie, dont la Macédoine du Nord est membre, nous avons pu lancer un programme de tests gratuits pour les médecins et personnels hospitaliers Cette ambassade a aussi apporté sa contribution à la Croix-Rouge et aux organisations humanitaires pour venir en aide aux plus démunis. Pour ce 14 juillet nous aiderons plus spécialement à nouveau la Croix-Rouge et la Banque alimentaire.

Ce 14 juillet est aussi celui de valeurs partagées que nous fêtons ensemble : il prend une valeur toute particulière alors que vont s’ouvrir sans doute avant la fin de l’année les négociations pour l’adhésion à notre Union Européenne. Ces négociations se feront selon une méthode rénovée que la France a vivement souhaitée et pour laquelle elle a travaillé : le résultat est là. Cette méthode rejoint, nous le savons, les aspirations de votre peuple à une société plus juste, débarrassée du cancer de la corruption et du clientélisme, avec une justice efficace et un État de droit effectif. Pour cela, nous serons à vos côtés avec les nouveaux moyens en expertise et en argent mis à disposition par l’Agence française de Développement. L’Europe que nous voulons est celle des citoyens. Le Président Macron avec la chancelière allemande, ont annoncé en pleine crise une Conférence sur l’avenir de l’Europe qui sera l’occasion d’ouvrir un vaste débat démocratique sur le projet européen, ses réformes et ses priorités. Face aux nouveaux défis sanitaires ou politiques et économiques nous devons plus que jamais construire en unissant nos efforts une Europe souveraine et libre, sans nationalismes toxiques, où la Macédoine du Nord aura toute sa place.

Une pensée spéciale doit aller la veille de ce scrutin du 15 juillet qui est la démocratie en action : puisse ce pays montrer une démocratie vivante et juste, avec une participation active des citoyens qui la font vivre. Comme observateur, j’aurai l’occasion peut-être de vous croiser dans les bureaux de vote et de vous dire combien nous avons à cœur de voir nous rejoindre une démocratie bien vivante.

Je terminerai en vous disant ma fierté d’avoir été nommé depuis peu citoyen d ‘honneur de Kriva Palanka, le plus beau cadeau reçu pendant ces quatre années d’un séjour rempli d’amitié que je veux vous rendre pleinement.

Tous mes vœux et ceux de mes collaborateurs vous accompagnent pour vous, vos familles et votre cher pays.

Vive la France, Vive la Macédoine du Nord !

Dernière modification : 05/08/2020

Haut de page