Sans presse libre, insolente et diverse, pas d’Europe [mk] [sq]

A l’occasion des 55 ans du quotidien de référence « Vecer », l’ambassadeur a été invité à écrire un éditorial, paru dans le numéro du 10 novembre.

Il y souligne la qualité du travail fourni par les collaborateurs du quotidien, et la nécessité du maintien d’une presse quotidienne pluraliste, indépendante et de qualité :

Le maintien d’une presse quotidienne diverse et de qualité est un défi essentiel de l’Europe de demain. « Vecer » participe pleinement à ce défi. Je salue l’anniversaire de ce journal dont l’histoire se confond avec celle de la Macédoine depuis cinquante-cinq ans. Il a su et dû s’adapter à tous les changements politiques et de société pour entrer dans une nouvelle ère, où plus que jamais une information pluraliste, exigeante et objective est nécessaire aux citoyens. Cette transparence est le meilleur rempart contre la confiscation du pouvoir par les partis, les mafias, les compromis douteux ou les ingérences extérieures qui menacent aujourd’hui comme hier les démocraties, anciennes ou récentes. Le journal a entrepris une modernisation et une approche nouvelle qui méritent d’être saluées. Mon compatriote Harlem Désir Haut Représentant à la Liberté des medias pour l’OSCE a eu à deux reprises depuis 2016 l’occasion de saluer les progrès accomplis en Macédoine en faveur de la liberté des medias qui sont tangibles. Beaucoup reste à faire toutefois pour l’indépendance des journalistes, leur capacité réelle d’investigation et la survie économique de titres afin qu’ils ne soient pas les instruments d’intérêts politiques ou économiques. Le règne des « spin doctors » et des « fake news » n’est pas une fatalité et ce combat mérite d’être livré, mais aussi celui de l’investigation et de la liberté de publier :soyez certains, amis et lecteurs de « Vecer », que l’ambassade de France reste prête à vous aider pour défendre ces valeurs, car, comme le dit un de nos plus grands écrivains, Beaumarchais, lui-même journaliste de talent, »Sans la liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloge flatteur ». Sans presse libre, insolente et diverse, pas d’Europe…

Dernière modification : 10/12/2018

Haut de page