Entretien avec Mme Annie Anne, Vice-Présidente de la Région Basse-Normandie

Mme Annie Anne, Vice-Présidente de la Région Basse-Normandie, a répondu à quelques questions en marge de son déplacement en Macédoine effectué en juin 2013, notamment pour préciser les dernières orientations de la coopération décentralisée existant entre la Région Basse-Normandie et la Macédoine.
JPEG

1. La coopération de la région Basse-Normandie est l’une des plus importantes avec la Macédoine. Quels sont les éléments marquants de votre programme en Macédoine lors de votre visite à l’occasion du Festival du film français ?

La coopération Basse-Normandie-Macédoine se développe depuis six années et plusieurs résultats concrets sont visibles, notamment la diversité et le nombre d’acteurs bas-normands et macédoniens qui sont impliqués dans le réseau : associations, lycées, autorités locales, institutions culturelles, etc.

J’ai été impressionnée par le pays, par le peuple profondément sensible aux idées européennes, à la Francophonie, aux enjeux que représentent pour leur pays, l’adhésion à l’Union européenne. Un pays fier de ses valeurs, un pays ambitieux qui a la volonté et les possibilités de jouer un rôle majeur dans ce processus d’intégration avec ses voisins. Un pays avec des atouts importants compte tenu de sa situation géographique et des liens qui se sont tissés progressivement avec les pays déjà membres dont la France.

J’ai bénéficié d’un très agréable accueil et je compte bien poursuivre et soutenir ardemment la coopération installée depuis 2006, et appuyée par les autorités que j’ai rencontrées, et l’Ambassadrice de France, Mme Auer, que je remercie également.

2. Quelles sont les priorités de la coopération décentralisée entre la région Basse-Normandie et la Macédoine pour les trois années à venir ?

La coopération institutionnelle dans le but d’aider à la décentralisation et au développement régional équitable.
La décentralisation est le pilier d’une démocratie locale et majeur de renforcement des collectivités locales. Le programme de coopération décentralisée Basse-Normandie-Macédoine vise à encourager l’innovation dans ce domaine et d’aider le pays à profiter de l’expérience de la France dans ce domaine. Cet axe de la coopération a été particulièrement mis en lumière lors de la visite.

Le défi commun de la Basse-Normandie et de la Macédoine est l’ouverture internationale et la construction de l’avenir européen.
Pour cette raison, l’intégration européenne reste un élément horizontal dans toutes les actions d’échanges : mobilité des jeunes, renforcement des capacités de l’administration publique locale, éducation à la question des droits de l’Homme.

L’objectif est de travailler à consolider cette coopération et de déterminer dans le temps, de nouvelles perspectives de travail, notamment sur le plan économique comme l’a souligné l’Ambassadrice Mme Auer, lors de notre rencontre.

La mobilité des jeunes représente également un enjeu. Favoriser la mobilité des jeunes bas-normands en Macédoine et inversement constitue un engagement important pour nos deux pays.

3. Pour vous et la Région Basse-Normandie, y a-t-il un projet que vous souhaitez particulièrement mettre en évidence/qui vous tient particulièrement à cœur ?

Le Classement des plages de débarquement en Normandie comme héritage mondial UNESCO

La Macédoine et la Région des Balkans est connue par sa richesse culturelle et naturelle. La sauvegarde de ce patrimoine englobe plusieurs aspects : valorisation, sensibilisation de la population et promotion. Très souvent ces sites portent le bagage historique mais aussi le potentiel de mémoire et réconciliation.

La Première Guerre mondiale et le Front d’Orient : une histoire commune

Les histoires de la Macédoine et de la France se croisent à plusieurs reprises et la plus marquante est la période de la Première Guerre mondiale. Myriade de projets académiques, culturelles, historiques et éducatives sont envisageables pour témoigner d’une des périodes les plus difficiles pour l’Europe avec un seul but de promouvoir la compréhension mutuelle et la paix.

Dernière modification : 22/07/2013

Haut de page