Entretien de l’ambassadeur donné pour "Koha"

L’ambassadeur est revenu sur la riche actualité macédonienne, commentant entre autres l’agenda 3-6-9, le débat relatif à la loi sur les langues et les sources possibles de coopération bilatérale entre les deux pays.

Dans son interview accordée au quotidien en langue albanaise « Koha », l’ambassadeur de France revient sur l’importance du bon déroulement des élections d’octobre en Macédoine, qui en cas de succès marqueraient un pas supplémentaire dans la direction de l’intégration européenne. Il a en outre qualifié d’ambitieux l’agenda 3-6-9 proposé par le gouvernement et salué l’effort diplomatique consenti pour la normalisation des relations de voisinage du pays, tout en soulignant la nécessité de procéder à des changements structurels qui vont au-delà de ce plan, comme le recul du clientélisme et les comportements illégaux. L’ambassadeur a également reconnu le rôle positif du débat autour de la loi sur les langues si celle-ci ne fait pas l’objet de surenchères politiques, et il a relevé l’intérêt d’un avis de juristes internationaux sur ce texte quant à sa conformité aux standards du Conseil de l’Europe. Sur le sujet du cheminement euro-atlantique de la Macédoine, il s’est montré optimiste tout en appelant à la patience : le processus est long et complexe. Enfin, l’ambassadeur a estimé saine la compétition entre les partis albanais tant qu’elle se déroule dans un cadre respectueux de la liberté de choix des électeurs.

Dernière modification : 19/09/2017

Haut de page