Cinéma : Vincent Dieutre se raconte à 24Vesti [mk] [sq]

« Un film ne guérit rien, mais en même temps, c’est indispensable de le faire. C’est comme une luciole, quelque chose qui clignote dans la nuit, dans les ténèbres.

Comme Skopje dans la nuit : on voit des petites lumières qui clignotent au milieu du Caravansérail… ». Retrouvez ici l’intégralité de l’entretien du cinéaste français Vincent Dieutre accordé à 24Vesti avec Ognen Janeski.

Dernière modification : 15/10/2019

Haut de page