Intervention d’ouverture de la formation des juges sur les procédures impliquant la presse et les médias par Mme Laurence Auer, Ambassadrice de France [mk]

Organisés dans le cadre de l’accord de coopération entre l’Ambassade de France
et l’Académie des Juges et des Procureurs Skopje, Académie des Juges et des Procureurs, 24/25 juin 2014

JPEG

Madame la Directrice de l’Académie des juges,
Mesdames et Messieurs les juges,
Mesdames et Messieurs les avocats et les représentants du secteur des médias,

Je suis heureuse d’ouvrir la troisième formation de l’année 2014 menée entre l’Ambassade de France et l’Académie des Juges et des Procureurs de Macédoine devant une assemblée aussi importante puisque 40 juges, 5 journalistes et 5 avocats sont aujourd’hui présents.

L’accord de coopération perpétue le soutien apporté par la France à l’Académie depuis sa création et renforce ses liens avec l’Ecole Nationale de la Magistrature française : il a permis
sept formations en 2012 et 2013, et quatre sont programmées en 2014.

La sélection et la formation de ceux à qui sera confiée la justice doit viser à l’excellence, non seulement sur le plan technique et des connaissances, mais sur l’exigence démocratique, la ferme volonté d’indépendance, la haute tenue éthique. Il est essentiel également que ceux qui ont été ainsi sélectionnés et formés représentent la société dans sa diversité et soient, de fait, à l’issue de leurs études, nommés aux fonctions pour lesquelles ils ont été formés. C’est pourquoi la France ne manque aucune occasion de renforcer l’organisation et les compétences de ce lieu d’excellence qu’est l’Académie des Juges et des Procureurs de Macédoine.

La formation aujourd’hui en cours s’adresse aux juges macédoniens en charge des procédures concernant les médias et la presse, en particulier des procédures pour diffamation. Elle portera sur les questions de liberté d’expression dans les médias. Des journalistes et des avocats sont également conviés à participer à cette formation.

Je remercie les deux hauts magistrats français qui assurent cette formation Madame Annebelle Philippe, Vice-Procureur au Tribunal de Grande Instance de Paris, Chef du Secteur Presse et Protection des Libertés et Monsieur Marc Bailly, Vice-Président du Tribunal de Grande Instance de Paris, magistrat coordonnateur de la Chambre en charge de la Presse. Il s’agit des magistrats les plus éminents en la matière et les instances les plus spécialisées de France en ce qui concerne la liberté d’expression des journalistes, sa protection et ses limites, ainsi que sur les montants des comp
La prochaine formation portera sur les enquêtes financières et sur la gestion des mesures attentatoires aux libertés (détention provisoire, écoutes, perquisitions, etc.).

Il s’agit là de points essentiels pour la formation des juges et procureurs, qui seront, leur vie entière, aux premières lignes de front de la lutte contre la corruption et pour les libertés des citoyens. L’Ambassade de France ne cessera pas d’être aux côtés des Macédoniens dans ce combat. Je vous remercie

Dernière modification : 26/06/2014

Haut de page