L’alliance française de Bitola

Inaugurée le 12 décembre 2000, l’Alliance française de Bitola est depuis lors un acteur majeur de la diffusion de la langue française et des cultures francophones dans sa région, et ce au travers l’organisation de cours de français, d’évènements culturels et de coopérations multiples avec les diverses institutions de la ville.

Cet établissement s’inscrit aussi dans une histoire locale riche de ses liens privilégiés avec la France et la francophonie. Ces liens sont illustrés par l’établissement du premier consulat de France en 1854, l’école gérée par les sœurs St. Vincent de Paul ou encore les nombreuses associations francophones qui se sont succédées dans la ville et dont l’Alliance française est aujourd’hui l’héritière.

Mais ce lien particulier s’est aussi construit lors de l’un des épisodes les plus douloureux de notre histoire commune : le premier conflit mondial, durant lequel 6200 soldats sont morts pour la France sur le Front d’Orient. C’est en leur honneur qu’un cimetière militaire français a été créé à Bitola en 1923. Faisant suite à l’inauguration de l’agence consulaire de Bitola du 12 juin 1996, la fondation de l’Alliance française de Bitola illustre l’engagement de la France dans la ville et la reconnaissance de sa spécificité dans le contexte des relations franco-macédoniennes.
Membre du réseau international des Alliances Françaises, présent dans 137 pays, l’Alliance Française de Bitola conjugue les atouts d’un ancrage territorial fort et ceux liés à l’appartenance à un réseau à l’excellence reconnue. A cela s’ajoute l’entretien de liens privilégiés avec l’Ambassade de France à Skopje et les autres acteurs du réseau culturel français que sont l’Institut Français de Skopje, l’Alliance Française de Tetovo, ainsi que l’Agence consulaire de France à Bitola.

Ces liens, intenses, contribuent grandement à ce que l’Alliance Française de Bitola participe efficacement au rayonnement de la culture française et francophone dans sa région. Ainsi, l’Alliance dispense aujourd’hui des cours de français à 250 apprenants par an, et est un lieu d’échange privilégié pour les francophones de la ville, notamment via sa médiathèque. Les manifestations culturelles organisées réunissent quant à elles un public fidèle et toujours nombreux, illustrant la vitalité de la culture française et le grand intérêt qu’y porte le public.

Dernière modification : 21/02/2014

Haut de page