LES ECHANGES COMMERCIAUX ENTRE LA FRANCE ET LA MACEDOINE

Depuis 2012, les échanges commerciaux entre la France et la Macédoine augmentent de façon continue, le solde étant positif en faveur de la France. Toutefois, ces échanges restent modestes. Souffrant encore d’une base de production étroite, la Macédoine importe en premier lieu des « biens d’équipements et matériel de transport », ce poste représentant plus de la moitié de nos exportations vers le pays balkanique en 2015. En revanche, nous importons majoritairement des produits à plus faible valeur ajoutée tels que « textiles, habillement, cuir et chaussures ».

Les échanges commerciaux de la France avec la Macédoine s’inscrivent en hausse continue, et, bien que relativement modestes, sont excédentaires en faveur de la France en 2015

Les échanges commerciaux entre la France et la Macédoine s’élèvent à 114,6 M EUR en 2015. Après une augmentation de 28,4 % par rapport à 2014, ils atteignent leur niveau le plus élevé depuis 2009. La France demeure cependant un partenaire commercial modeste avec une contribution de 1,4 % aux échanges commerciaux de la Macédoine*. Le solde commercial de la France envers ce pays est excédentaire de 27 M EUR en 2015 et double par rapport à 2014 (10,6 M EUR), les exportations progressant plus fortement que les importations.
Les exportations françaises en Macédoine s’élèvent à 70,8 M EUR en 2015. Elles augmentent de 41,8 % par rapport à 2014. Les exportations françaises oscillent entre 38 et 70,8 M EUR depuis 2009. A l’origine de 1,8 % des importations sur le marché macédonien en 2015, la France est le 14ème fournisseur de ce pays*. Les importations françaises de Macédoine représentent 43,8 M EUR en 2015 et sont en augmentation (+ 4,4 M EUR) par rapport à 2014. Elles ont plus que doublé depuis 2009 où elles se situaient à environ 20 M EUR. La France est le 20ème client de la Macédoine et reçoit 0,9 % de ses exportations*.
Il convient de signaler des divergences entre les données des douanes françaises et celles de la Banque centrale de Macédoine. Selon cette dernière, la France connaitrait un excédent commercial plus élevé envers la Macédoine en 2015 (excédent de 56,6 M EUR en 2015 contre 27 M EUR pour les douanes françaises).

Les échanges avec la Macédoine se caractérisent par l’importance des exportations de « biens d’équipement et matériel de transport », qui ont augmenté significativement en 2015, et celle des importations de textiles

Le premier poste d’exportations françaises en Macédoine est celui des « biens d’équipement et matériel de transport » représentant 54,2 % du total avec 38,4 M EUR en 2015. Ces exportations ont augmenté de 59,2 % par rapport à 2014 où elles s’élevaient à 24,1 M EUR. Les exportations de véhicules automobiles ont fortement contribué à cette croissance en doublant leur montant pour atteindre 14,6 M EUR en 2015. Cette croissance a également été soutenue par l’augmentation des exportations d’équipements de communication (à 11,3 M EUR en 2015 contre 4,6 M EUR en 2014). Le deuxième poste d’exportations françaises est celui des « produits chimiques et pharmaceutiques » qui s’établit à 15,6 M EUR en 2015, soit 22 % de nos exportations. Au sein de ce poste, les exportations de produits pharmaceutiques ressortent à 10,3 M EUR en 2015 contre 7,1 M EUR un an plus tôt. Le troisième poste d’exportations est celui des « produits métallurgiques et métalliques » qui s’élève à 4,8 M EUR (6,8 % des exportations). Il est en hausse significative (+ 632,6 %) en 2015. A signaler une croissance de 19,5 % des exportations françaises de textiles, habillement, cuir et chaussures, qui sont passées de 2,7 M EUR en 2014 à 3,2 M EUR en 2015.
En 2015, les importations françaises de Macédoine sont dominées par le « textile, habillement, cuir et chaussures » qui totalisent 51,5 % de nos importations en Macédoine, et s’établissent à 22,6 M EUR, soit une hausse de 7,4 % par rapport à 2014. Les vêtements (de dessus et dessous) s’élèvent à 12,2 M EUR (contre 12,3 M EUR en 2014). Les articles textiles confectionnés (sauf habillement) ont particulièrement progressé (à 3 M EUR contre 1,8 M EUR en 2014). Les commandes de chaussures ont significativement augmenté, ressortant à 4 M EUR contre 3,1 M EUR un an plus tôt. Deuxième poste d’importations (avec 19,2 % du total), les « biens d’équipement », en croissance de 71,5 % à 8,4 M EUR en 2015. Alors que les importations d’équipements électriques et ménagers ont légèrement diminué (- 11 %) à 2,2 M EUR, celles des produits informatiques, électroniques et optiques ont atteint 6,1 M EUR en 2015, après 2,4 M EUR en 2014. Troisième poste avec 4,7 M EUR, les « produits métallurgiques et métalliques » représentent 10,7 % des importations et ont augmenté de 211 % par rapport à 2014.

La nature des échanges commerciaux entre les deux pays pendant ces dernières années témoignent du niveau de développement de leurs réseaux productifs respectifs. La France achète de la Macédoine des produits à plus faible valeur ajoutée. Les entreprises implantées dans les zones franches du pays balkanique important à ce stade l’essentiel de leurs intrants, il serait intéressant de prospecter ce marché tout en prenant en compte la situation politique actuelle.

PNG

Dernière modification : 24/04/2017

Haut de page