Mémorial de Bitola

Inauguré le 31 mai 2018, le Mémorial de Bitola a pour vocation d’honorer la mémoire des soldats français ayant combattu sur le Front d’Orient, et celle des populations locales qui ont vécu cette guerre en même temps qu’eux. Il est implanté sur le site du cimetière militaire français de Bitola.

Le Mémorial de Bitola a pour vocation d’honorer la mémoire des soldats français ayant combattu sur le Front d’Orient, et celle des populations locales qui ont vécu cette guerre en même temps qu’eux. Il est implanté sur le site du cimetière militaire français de Bitola. Initié en 2014, le projet a été porté par l’Ambassade de France à Skopje. Le Mémorial de Caen a contribué dans une très large mesure à la conception et à la réalisation de sa muséographie.
Il a bénéficié du soutien financier du Secrétariat général pour l’administration du Ministère des Armées (Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives). Le Conseil régional de Normandie et la Mission du Centenaire ont également contribué à la réalisation de ce projet.
Le 10 mars 2015, M. Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du Ministre des Armées a posé la première pierre de ce mémorial.
Le choix de Bitola pour implanter ce mémorial est symbolique. La ville, alors nommée Monastir, fut pilonnée pendant deux ans par les pièces d’artillerie bulgares, du 19 septembre 1916, date de la conquête par les militaires français et serbes, jusqu’à la percée victorieuse du Maréchal Franchet d’Espèrey, en septembre 1918.
Le hall d’entrée présente une exposition photos des frères Manaki, prises pendant le conflit. Elle montre les soldats et la population de Bitola pendant la guerre.
En outre, des panneaux explicatifs en quatre langues (français, macédonien, albanais et anglais) permettent de mieux saisir la réalité de ce front « oublié ».
La pièce principale expose les silhouettes et le portrait de 14 soldats de métropole et de l’empire, connus ou anonymes. Ils sont disposés autour d’une carte en relief présentant l’état du front en 1917. La mémoire de ces soldats est aussi restituée à travers des vitrines exposant leurs effets personnels.
Le mémorial a été inauguré le 31 mai 2018 en présence de Mme Darrieussecq, Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées, et de Madame Shekerinska, ministre de la défense du gouvernement macédonien.

Vue extérieure du Mémorial de Bitola, implanté sur le site du cimetière militaire français de Bitola.
Exemple d'un ensemble « vitrine, silhouette, totem ». A gauche de la silouhette de Roger Vercel la vitrine présente son roman Léna inspiré de son séjour à Bitola. A droite de la silhouette, un panneau en bois sous forme de « totem » présente l'officier écrivain et sa participation au front d'Orient.
Pièce principale du Mémorial. Au centre : la carte en relief ; le long des murs : les silhouettes, les vitrines et les panneaux explicatifs en bois.
Hall d'entrée, exposition des photos des frères Manaki

Dernière modification : 08/06/2018

Haut de page