Pour une Macédoine saine et durable

L’ambassadeur est intervenu le lundi 20 novembre au Centre européen d’information lors de l’ouverture de la semaine européenne pour la réduction des déchets aux côtés du vice-ministre de l’Environnement M. Jani Makraduli.

A cette occasion, il est revenu sur l’engagement de la France pour l’amélioration de l’environnement en Macédoine, à travers notamment l’étude de faisabilité pour la construction d’une station de traitement des eaux usées pour la ville de Skopje. Par ailleurs, il a souligné l’importance capitale que revêt la sensibilisation des citoyens en faveur de la protection de l’environnement. Il a rappelé le soutien de la France à l’ONG « Go Green » organisatrice de cet événement destiné à promouvoir le tri des déchets. Selon l’ambassadeur, le combat pour l’amélioration de la qualité de l’environnement des villes les plus polluées en Macédoine n’est pas étranger à la lutte contre le réchauffement climatique, puisque l’attention portée à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ne peut qu’inciter à repenser les modes de production et de consommation, dans le sens d’une diminution des rejets de déchets. Il s’est ainsi réjoui de la ratification toute récente de l’Accord de Paris sur le climat par la Macédoine, qui témoigne d’un engagement nouveau des autorités en faveur de la performance environnementale du pays.

Dernière modification : 24/11/2017

Haut de page