Qu’est-ce que le Partenariat mondial pour l’éducation ?

Le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) est un partenariat multilatéral qui œuvre pour offrir à 870 millions d’enfants une éducation de qualité avec une priorité aux plus pauvres, aux plus vulnérables et à ceux qui sont touchés par les conflits. Créé en 2002 avec le soutien de la France, sous le nom d’initiative Fast Track, le Partenariat regroupe actuellement 65 pays en développement partenaires, 22 donateurs bilatéraux, régionaux et internationaux ainsi que des organisations de la société civile, des enseignants, des fondations philanthropiques.

Assurer à tous une éducation de qualité et suivre les progrès accomplis

Le Partenariat mondial pour l’éducation agit en faveur de l’objectif de développement durable n°4 de l’ONU qui vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

En rassemblant les compétences et en mobilisant les ressources, le PME soutient et amplifie les efforts éducatifs des pays partenaires. Il œuvre ainsi à l’accroissement des possibilités d’apprentissage de qualité, inclusif et équitable, notamment pour les filles.

Les objectifs du Partenariat sont décrits dans le Plan stratégique GPE 2020 dont la particularité est d’inclure 37 indicateurs de résultats détaillés et ventilés par sexe. Ces indicateurs reflètent l’exigence d’efficacité et d’efficience portée par le PME. Ils permettent également de suivre comparativement les progrès accomplis dans les pays touchés par la fragilité ou les conflits.

En moyenne, un cycle complet de 13 ans d’enseignement, préscolaire et secondaire compris, représente un coût de 1,25 dollars par jour et par enfant dans les pays en développement.

Des financements accrus pour améliorer l’accès à l’enseignement

La conférence de financement du 2 février 2018, co-présidée par la France et le Sénégal, ambitionne de lever 3,1 milliards de dollars auprès des pays financeurs pour 2018-2020. De leur côté, les pays en développement bénéficiaires seront invités à allouer 20 % de leur budget national aux dépenses d’éducation.

Ces financements devraient permettre au Partenariat mondial pour l’éducation d’atteindre les objectifs stratégiques suivants :

  • 89 pays en développement aidés à améliorer la qualité de l’éducation et l’accès à l’enseignement au profit de 870 millions d’enfants et de jeunes gens ;
  • Encore 19 millions d’enfants supplémentaires achevant le cycle primaire, dont 9,4 millions de filles (par rapport à 2002, déjà 72 millions d’enfants supplémentaires sont scolarisés)
  • 6,6 millions d’enfants supplémentaires achevant le premier cycle du secondaire, dont 3,9 millions de filles.
  • 67 pays en développement avec des financements accordés pour la mise en œuvre de plans d’éducation, afin de prendre en charge 64 % des enfants non scolarisés ;
  • 1,7 million d’enseignants formés ;
  • 23 800 salles de classe construites ;
  • 204 millions de manuels scolaires distribués.

En savoir plus :
https://www.globalpartnership.org/fr

Dernière modification : 11/02/2018

Haut de page