Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres à Mme Teona Mitevska [mk] [sq]

L’ambassadeur a remis, le mercredi 21 novembre, au nom du Ministre de la Culture les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres à Mme Teona Mitevska, réalisatrice et scénariste macédonienne.

Francophone, auteure de quatre films long-métrages ancrés dans la réalité de la transition des sociétés locales, récipiendaire de nombreux prix internationaux (Sarajevo, Lecce, Alexandrie, Kiev, Berlinale), Mme Mitevska se définit avant tout comme femme et artiste engagée (« femartivist » dit-elle) dans la lignée des réalisatrices Claire Denis ou Ursula Meier. L’ambassadeur a souligné dans son discours l’importance de l’engagement des institutions de l’Etat et leur responsabilité permanente et toujours actuelle pour préserver la liberté artistique, ainsi que l’engagement permanent de la France, notamment à travers Eurimages pour préserver une création cinématographique européenne libre et diverse.

Dans sa réponse, Mme Mitevska relevé combien la culture française avait nourri son œuvre, à commencer par la philosophie de Sartre. Ses liens avec la France et la Francophonie sont multiples. Son dernier film « Quand le jour n’avait pas de nom » (2016) abordait la difficile question d’une affaire réelle de meurtre non résolu dans le contexte d’une société macédonienne machiste en proie à une transition brutale et anomique traversée par un conflit interethnique rampant. Son prochain film est consacré à la difficile affirmation des femmes dans le contexte des traditions patriarcales de la région, autour d’un fait réel, le scandale de la participation d’une femme à une compétition traditionnelle réservée aux hommes.

Dernière modification : 26/11/2018

Haut de page