Remise des lettres de créances de Mme Laurence Auer au Président de la République

JPEG
L’Ambassadrice Laurence AUER en soulignant l’appui que portent à ce pays la France et l’Ambassade de France à Skopje, et en assurant une continuation de la bonne coopération, à prononcé le discours suivant.
JPEG

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de vous remettre les lettres du Président de la République française, Monsieur François Hollande, m’accréditant comme Ambassadrice de France en Macédoine.

La France et la Macédoine entretiennent des relations historiques profondes. Nous avons tissé des liens entre nos peuples, aux moments les plus denses des événements qui ont jalonné votre histoire. La France a œuvré sans relâche pour la stabilisation de votre pays, pour la stabilité de votre région.

Vous avez, en France, un soutien des autorités gouvernementales pour vous accompagner dans la perspective européenne que vous vous êtes fixée, comme en témoigne la récente rencontre entre la Vice-première ministre chargée de l’intégration européenne, Madame Teuta Arifi avec le ministre délégué aux affaires européennes, Monsieur Bernard Cazeneuve.

Vous avez également le soutien des régions et des villes françaises qui ont entamé, depuis des décennies, une coopération fructueuse sur des projets concrets, dans tous les secteurs : l’éducation, la jeunesse, l’environnement, le tourisme, la bonne gouvernance. Nous avons une coopération active sur tous les projets possibles avec l’administration et la société civile, pour apporter notre contribution à la préparation des générations futures de votre pays.

Le Président de la République française m’a confié la mission de resserrer encore les liens qui existent entre nos deux pays. Il vous transmet son estime et son amitié. Ma mission intervient à un moment important pour votre pays, dans son chemin vers l’Union européenne, dans cette préparation de la législation mais aussi des bonnes pratiques, des investissements d’avenir, des relations de bon voisinage. Nous connaissons à cet égard les obstacles et formons le vœu pour qu’une solution mutuellement acceptable sur la question du nom soit trouvée.

Soyez assuré de mon entière mobilisation pour accompagner votre pays dans cette direction, pour faciliter, autant que possible tous les contacts et les projets utiles dans cette préparation.

Avec mon équipe, je souhaite vous témoigner, comme mes prédécesseurs l’ont fait, du souhait de la France de jouer un rôle positif, sur tous les plans, pour faire connaître la beauté et les atouts de votre pays, pour y attirer des entreprises et pour que les peuples français et macédonien continuent à mieux se connaître et s’apprécier.

Vous pouvez compter, Monsieur le Président, sur ma disponibilité pour participer, avec vous et vos compatriotes, à cette œuvre commune.

Dernière modification : 16/09/2014

Haut de page