Semaine de cinéma français à Bitola

Le samedi 20 avril 2013 à 19h à la Maison de la culture de Bitola, S.E. Mme Laurence AUER, Ambassadrice de France, a ouvert la Semaine de cinéma français à Bitola.
A cette occasion, elle a prononcé le discours suivant :

Madame la Consule de France à Bitola,
Chers collègues représentants du Corps consulaire de Bitola,
Monsieur le Directeur de la Maison de la culture,
Monsieur le Directeur de l’Alliance française,
Chers amis et amateurs de cinéma,
Cher public de Bitola,

Je suis particulièrement heureuse d’être avec vous ce soir pour ouvrir la semaine de cinéma français qui devient désormais une tradition à Bitola. Le cinéma français représente en soi cette exception culturelle qui fait tant honneur à notre pays : la France est le deuxième grand producteur de cinéma après les Etats-Unis avec plus de 200 films par an. C’est une production extrêmement riche et variée qui démontre le dynamisme créatif de notre pays.

Nous avons donc puisé dans cette production pour mettre en place un programme de films récents afin de les présenter dans les grandes villes macédoniennes. Il est bien normal que la ville-berceau des frères Manaki mais aussi la ville qui a accueilli tout récemment Catherine Deneuve, soit la première étape de cette opération qui se place aussi, à Bitola, dans le cadre du Printemps de la Francophonie.

La Semaine du cinéma français à Bitola comprend un choix de quatre nouveaux films qui s’adressent à tous les publics. Nous allons vous présenter ce soir « Les saveurs du palais » de Christian Vincent, un film typiquement français dans lequel il sera beaucoup question de la grande tradition culinaire française avec le Palais de l’Elysée comme toile de fond. Je pense que ce film vous mettra en appétit. Nous continuerons demain soir par une comédie, « Le Prénom » d’Alexandre de la Patellière, que je vous recommande vivement pour ses dialogues brillants et plein d’esprit.

En clôture, vous pourrez découvrir « Les beaux gosses » de Riad Sattouf, un film à destination des jeunes, et le très délicat film de Stéphane Brizé, « Mademoiselle Chambon ».

Permettez-moi encore deux messages avant de laisser la place au septième art :

-  je tiens à remercier pour l’organisation de cette semaine le directeur de l’Alliance française, M. Guillaume Javourez ainsi que notre partenaire, la Maison de la Culture, que nous retrouvons toujours avec grand plaisir,

- je vous donne rendez-vous, cher public de Bitola, pour notre prochaine manifestation qui sera l’exposition de panneaux du grand peintre franco-macédonien Kiro Urdin dans le courant du mois de mai.

Je vous remercie pour votre attention et vous souhaite surtout une bonne semaine du cinéma français.

Dernière modification : 22/10/2014

Haut de page