Réflexions sur l’éthique parlementaire [mk] [sq]

En partenariat avec le Parlement, l’Ambassade a organisé un séminaire, le 22 avril à Skopje, afin de contribuer à la mise en œuvre du nouveau code d’éthique des parlementaires. Lors de l’ouverture, avec le président du Parlement, M. Talaat Xhaferi, l’Ambassadeur a rappelé le soutien concret que les autorités françaises apportent à la lutte contre la corruption, condition essentielle du rapprochement européen du pays.

Il a souligné l’importance attachée à une adoption rapide et consensuelle de la loi sur le Procureur Spécial. Le professeur de droit constitutionnel et ancien déontologue de l’Assemblée nationale française, Ferdinand Mélin-Soucramanien, a pour sa part mis en lumière cinq recommandations : information, précision, prévention, sanction et formation. Le séminaire a rassemblé plus de soixante personnalités, principalement des membres de la Commission parlementaire pour les affaires de procédures, immunités et mandats, compétente pour les questions de déontologie à l’Assemblée, mais également d’autres députés et membres de l’administration macédonienne, ainsi que de représentants de la Commission d’Etat pour la prévention de la corruption.

Dernière modification : 22/05/2019

Haut de page