Vers une Macédoine stable dans une Europe unie

L’ambassadeur a accordé le 14 novembre un entretien à la chaîne de télévision Telma. La discussion a concerné l’initiative de « dialogue Jean Monnet » proposée par M. Vajgl et la position de la France vis-à-vis de l’avenir de la construction européenne.

L’ambassadeur a souhaité que les différends entre forces parlementaires en Macédoine se résolvent à l’intérieur des institutions du pays. Il a affirmé n’avoir qu’un seul conseil à donner aux responsables politiques, à savoir montrer à l’Europe que la Macédoine est une démocratie fonctionnelle, et a insisté sur l’intérêt pour la France de pouvoir compter sur la stabilité dans chacun des pays des Balkans, sans préférence ou parti pris pour l’un ou l’autre. Il a également rappelé la grande portée du projet européen de M. Macron, qui a pris un engagement fort en faveur d’une Union plus fonctionnelle et protectrice, dans une campagne présidentielle où aucun autre parti n’avait osé s’engager sur ce terrain. L’ambassadeur a rappelé la conviction exprimée par le Président de la République que la construction européenne ne serait pas complète sans l’intégration des Balkans occidentaux.
JPEG

Dernière modification : 20/11/2017

Haut de page