Coopération Alsace - Macédoine

Visite très réussie pour la délégation qui s´est rendue mardi 21 juin à Skopje afin de promouvoir la région alsacienne et les échanges économiques avec la Macédoine.

La délégation, menée par la Conseillère régionale Mme. Marie-Reine Fischer et composée de responsables économiques et associatifs et d´éminents chefs cuisiniers et pâtissiers, a présenté aux décideurs politiques et économiques du pays l´attractivité de l’Alsace.

Des entretiens avec la Secrétaire d’État aux Affaires européennes, la Directrice de la chambre de commerce de Macédoine, la Présidente de l’Union des chambres de commerce et la ministre de l’Autogestion locale ont été organisés afin de renforcer la coopération avec la Macédoine.
JPEG
JPEG
En fin d’après-midi s’est déroulée au Marriott une rencontre publique intitulée "Bienvenue en Alsace", au cours de laquelle les atouts de l’Alsace dans de nombreux domaines ont été présentées. Enfin, un excellent dîner gastronomique, préparé par les chefs M. Hubert Maetz, Armand Roth et le Grand pâtisser M. Daniel Rebert, a été servi à la Résidence de France.
JPEG
JPEG
JPEG
Composition de la délégation :
Mme. Marie-Reine Fischer : Conseillère régionale et vice-Présidente de l’Agence d’Attractivité d’Alsace
M. Jacques Schleef : Président de l’Association Alsace-Macédoine
M. Phillipe Chouckroun : Directeur de l’Agence d’Attractivité d’Alsace
M. Gérard Staedel : Président de l’Union Internationale des Alsaciens et Directeur du Crédit Mutuel en Allemagne
M. Hubert Maetz : Chef étoilé au Rosenmeer de Rosheim, président des Etoilés d’Alsace M. Armand Roth : Chef étoilé
M. Daniel Rebert : Grand pâtissier et chocolatier

Discours de Madame l’ambassadrice à l’événement "Bienvenue en Alsace" :

Chère Madame Fischer, mesdames, messieurs, chers amis,

Il est de coutume de dire que la Macédoine est une terre de rencontre, pays riche de cultures et de traditions. C’est un point partagé avec l’Alsace, région française à l’identité forte, cosmopolite et multilingue. Il existe ainsi entre les deux pays, plus de communs points que l’on ne pourrait au premier abord le soupçonner.
Notre réunion d’aujourd’hui vise à faire connaître et à promouvoir le territoire alsacien, ses atouts économiques, et en particulier son expertise dans les secteurs de pointe. L’Alsace fait partie des régions les plus dynamiques et je suis ravie d’accueillir durant quelques jours une délégation venue tisser de nouvelles relations et de nouvelles coopérations entre la Macédoine et l’Alsace. La Macédoine possède elle-aussi des atouts indéniables : un système éducatif performant, un encouragement à l’activité entrepreneuriale avec, notamment, une fiscalité attractive, une intégration consciencieuse des règles européennes en matière économique. L’expérience alsacienne peut lui apporter une réflexion accrue sur la manière de promouvoir la marque macédonienne sur ses points d’excellence, en particulier l’agroalimentaire. Par ailleurs, la démarche alsacienne en matière de promotion de l’innovation peut servir d’inspiration, au moment où le secteur des technologies de l’information prend son essor en Macédoine.
Entre l’Alsace et la Macédoine, des échanges nombreux et variés se sont développés. Bien sûr, beaucoup de Macédoniens connaissent Strasbourg comme le siège du Conseil de l’Europe et de la Cour européenne des droits de l’homme. Mais en plus de cette identité européenne propre à Strasbourg, la relation entre l’Alsace et la Macédoine se nourrit des échanges d’étudiants. Dans le domaine universitaire, je tiens à souligner la réussite du diplôme universitaire sur le droit de la propriété intellectuelle délivrée sous double timbre par les universités de Strasbourg et de Saints Cyril et Méthode et la présence de nombreux ALUMNI macédoniens qui pourront jouer un rôle essentiel dans la dynamisation de certains projets.
En plus de cette active coopération universitaire, la relation avec l’Alsace se renforce avec des initiatives associatives. L’Alsace est un trait d’union. Cela semble être le credo de l’association ALMA – Alsace Macédoine, dont je salue l’infatigable président Jacques Schleef. Association dont les actions de valorisation des vins alsaciens et macédoniens, menées ces dernières années, ont permis de nous retrouver ici aujourd’hui. Je signale d’ailleurs que les compagnons alsaciens du Beaujolais ont suscité la création d’un réseau macédonien.
Ce soir, nous avons la chance d’avoir deux magnifiques orateurs, reflétant la volonté politique et l’expertise technique. Madame Marie-Reine Fischer, conseillère régionale de la nouvelle région du Grand-Est, est la vice-présidente de l’agence d’attractivité de l’Alsace. Elle a par ailleurs jusqu’au premier janvier dernier occupé la fonction de vice-présidente de l’Alsace en charge du tourisme. Elle a participé à la mise en place de la marque Alsace et à la création de l’agence d’attractivité de l’Alsace, qui est devenue, depuis, un modèle pour les autres territoires français. A ses côtés, Monsieur Philippe Choukroun, directeur général de l’Agence d’attractivité de l’Alsace, fort de sa grande expérience professionnelle dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, partagera avec nous le savoir-faire de l’Agence d’attractivité de l’Alsace dans la définition et la mise en place de stratégie d’attractivité des investissements en Alsace. Nous avons souhaité que la réflexion porte plus spécifiquement sur la question du tourisme.
De quelles manières l’Alsace a développé le tourisme œnologique, l’éco-tourisme ou le tourisme de mémoire sont autant de thèmes qui font écho en Macédoine. N’hésitez pas à solliciter nos orateurs ainsi que les Alsaciens présents, ce sont des échanges comme ceux-ci que naissent les meilleurs projets. C’est le souhait de cette manifestation.
Avant de céder la parole, je souhaite rappeler le rôle de l’ambassade dans le soutien des investissements français en Macédoine, ou des investissements macédoniens en France. Ayant fait du développement des échanges économiques une priorité de l’ambassade, je suis à la disposition de tout entrepreneur pour tout contact, par mail ou avec mes équipes. C’est le visage d’une coopération harmonieuse, réunissant les acteurs de terrain, les régions, les agences d’attractivité, les territoires, avec le soutien des réseaux économiques et diplomatiques. « Bienvenue en Alsace » participe de cette dynamique et j’en suis heureuse.

Je vous remercie.

Dernière modification : 29/06/2016

Haut de page